Connexion

France

France Inter, la radio qui crée la polémique

Critiqué, controversé, France Inter apparaît quelque peu comme le vilain petit canard de Radio France.

 

De Paris Inter à France I

 

À sa création en février 1947, la radio publique généraliste française qui deviendra France Inter s’appelle pour l’heure Paris Inter. La Libération n’est pas si loin et la radio utilise encore en 1947 un émetteur laissé par l’armée américaine, avant de se placer la même année sous la tutelle de la Radiodiffusion française (l’ORTF plus tard). Le 29 décembre 1957, la radio change de nom pour se rapprocher un peu plus de son identité actuelle : on écoute alors France I.

 

Roland Dhordain, le réformateur de France I

 

Mais France I souffre d’un déficit de modernité et d’aucuns la considèrent comme profondément "ringarde". C’est le cas de Roland Dhordain, une personnalité de la radio des années 1960 : il devient même directeur de l’ORTF en 1967. En tant que directeur de France I dans les années 1960, il modernise la radio en intégrant de nouvelles émissions et en lui donnant un nouveau nom : France Inter.

 

Philippe Val et France Inter, la lutte permanente

 

Autre temps, autres mœurs : en avril 2010, Philippe Val devient directeur de France Inter. Cet ancien directeur de la rédaction et de la publication de Charlie Hebdo, il est peu apprécié à France Inter et l’ambiance au sein de la radio se délite. Souvent présenté comme un patron de presse dirigiste et autoritaire, il est frappé d’une motion de défiance votée par la majorité des journalistes de France Inter en juin 2010.

 

Le cas Stéphane Guillon/Didier Porte

 

Le torchon brûle particulièrement sur un sujet à France Inter : les humoristes Stéphane Guillon et Didier Porte, qui n’hésitent pas dans leurs chroniques quotidiennes à s’attaquer de manière virulente aux pouvoirs en place, seront-ils censurés ? En juin 2010, alors que les grilles de rentrée sont en cours d’élaboration, Didier Porte et Stéphane Guillon apprennent leur licenciement. Les auditeurs sont déçus et expriment leur mécontentement. Certains animateurs quittent le navire.

 

Une radio en perte de valeurs ?

 

Août 2011 : c’est officiel, Stéphane Bern interrompt son émission emblématique "Le Fou du Roi" en raison d’un désaccord avec la direction de la radio, et indirectement pour marquer son soutien à Stéphane Guillon et à Didier Porte. Il déclare à propos de son départ : "Voilà six mois que je le dis à Philippe Val. Il a été à l’écoute et a compris que lorsque l’on ne s’aime plus, on se quitte".

 

 

En bref

 

Pays : France

Genre : radio publique généraliste

Propriétaire : groupe Radio France

Siège social : La maison de la radio

Site web : www.franceinter.fr

 

 

Noter
4