Connexion

PLAYLIST

Mitt Romney, fan secret de Cloclo

Mitt Romney vient de publier - comme Barack Obama avant lui - sa playlist de campagne. Une sélection de morceaux pour voyager qui fait la part belle aux musiques de cow-boys et aux grands espaces. Mais pas seulement...

(montage photo bet.com)
Mitt Romney a beau être en difficulté face à un Rick Santorum toujours plus agressif, cela ne l'empêche pas de s'accorder quelques pauses musicales. A l'instar de Barack Obama, le favori malmené de la campagne républicaine a publié sa playlist officielle. Une sélection musicale moins éclectiques et très sage, qui fait la part belle aux ballades et aux déclarations d'amour au Far West. Sur l'iPod de Mitt, on trouve donc:

-The Soggy Bottom Boys, "I Am a Man Of Constant Sorrow"
-The Killers, "Read My Mind"
-Frankie Valli & the Four Seasons, "December, 1963 (Oh What a Night!)"
-Johnny Cash, "Ring of Fire"
-The Killers, "Somebody Told Me"
-The Kingston Trio, "The M T A (The Boston Subway Song)"
-The Beach Boys, "Good Vibrations"
-Clint Black, "Desperado" 
-Roy Orbison, "Crying"
-Commodores, "Only You" 
-Del Shannon, "Runaway"
-Tim McGraw, "It's Your Love"
-Toby Keith, "As Good as I Once Was"
-Kid Rock, "Born Free"
-Willie Nelson, "Over the Rainbow"
-Nat King Cole, "Stardust"
-Roy Orbison, "In Dreams"
-Keith Urban, "Somebody Like You"

Quels enseignements tirer ce cette playlist intitulée "On the road", censée accompagner le candidat Romney pendant ses longues journées de voyage à travers le pays ?  Deux tendances se dégagent. Tout d'abord, on constate que Mitt Romney pioche quasi-exclusivement dans le old-school. Si on exclut ses copains mormons de The Killers, Romney n'a choisi quasiment que de la "musique de vieux". Mis à part Kid Rock, Keith Urban, Tim McGraw et les Soggy Bottom Boys, groupe fictif apparaissant dans le film O Brother, tous les autres artistes appartiennent aux années 1970, voire 1960.

Deuxième constat : Mitt Romney aime les chapeaux de cow-boy et les sérénades au clair de lune. Les chansons d'amour façon Sinatra avec des violons langoureux et les ballades country fleurant bon les barbecues texans représentent pas  moins de 70% de sa playlist.

Rien de très étonnant finalement. L'électorat républicain étant particulièrement concentré en Amérique profonde et parmi les personnes de plus de 50 ans. Pas de vraies révélations de ce côté là... En revanche, à l'écoute de Runaway et December, 1963, le terrible secret de Mitt Romney se révèle au public. Sous ses airs de gendre idéal 100 % américain, le candidat à l'investiture républicaine est aussi un fan de Dave et Claude François !

La preuve : 

Les internautes mélomanes reconnaîtront sans peine Vanina et Cette année-là, chansons respectives de Dave et Claude François adaptées de Del Shannon et Frankie Valli.

Et Rick Santorum ?

En attendant de confesser sa passion pour France Gall et Mireille Mathieu, l'outsider ultraconservateur a préféré se contenter d'une chanson folk à sa gloire chantée par deux clodettes bouclées ( "Yes I believe Rick Santorum is our man"). Plus jeune mais terriblement kitsch (certes pas autant que ce superbe hymne à Mitt Romney).

> Retour au dossier : Le "Very Best Of" de la campagne présidentielle américaine

Noter
0