Connexion

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES

Valérie Trierweiler soutient l'adversaire de Ségolène Royal

Ce mardi, Valérie Trierweiler, a apporté, sur Twitter, son soutien à Olivier Falorni, l’adversaire de Ségolène Royal, l’ex-compagne de François Hollande, aux législatives. Une initiative personnelle dont se serait passé le Parti socialiste...

 "Courage à Olivier Falorni qui n'a pas démérité, qui se bat aux côtés des Rochelais depuis tant d'années dans un engagement désintéress" Signé Valérie Trierweiler, première dame de France et compagne de François Hollande, ce tweet d'encouragement a créé le malaise au sein du PS. Il faut dire que le jour même, Martine Aubry et Cécile Duflot faisaient le déplacement à La Rochelle pour soutenir Ségolène Royale, leur candidate "officielle".

 

Sur le réseau social, les réactions ne se sont pas fait attendre, certains internautes, effarés, allant jusqu’à avancer que le compte Twitter de la journaliste avait forcément été piraté. 

 

Interrogée par l’AFP, Valérie Trierweiler a affirmé qu’il n’en était rien, et qu’elle était bien l’auteur du message.  Pour son premier Tweet depuis le 30 mai, Valérie Trierweiler, s’oppose donc à son compagnon, François Hollande. "Dans cette circonscription de Charente-Maritime, Ségolène Royal est l'unique candidate de la majorité présidentielle qui peut se prévaloir de mon soutien et de mon appui" a en effet déclaré le Président de la République. 

 

 

 

Invitée à réagir, Ségolène Royal a indiqué qu'elle n'avait pas de commentaire à faire. "Je m'occupe des Rochelais, des électeurs de cette circonscription " a-t-elle coupé court. "La seule chose qui nous importe, c'est le soutien de François Hollande à Ségolène Royal, il est clair, et net" a quant à elle déclaré Martine Aubry.

 

 

 

 

 

Noter
5