Connexion

Athènes met en garde la Turquie après une nouvelle violation de ses eaux territoriales

Le ministre de la Défense grec, Panos Kamménos, estime qu’Ankara exerce « une véritable pression sur la Grèce » et met en garde contre « un accident mortel ».

Dans une interview accordée à Libération, le chef de la diplomatie grecque, Nikos Kotzias, a rappelé Ankara à l’ordre après des "violations régulières les eaux et l'espace aérien grecs". Ce dernier dénonce une situation devenue intenable : "en un an, les violations des eaux territoriales grecques par les Turcs ont augmenté de 450 %. Celles de l'espace aérien de 48".

"Nous sommes très près d’un accident mortel. Quand l’espace aérien est violé, nous envoyons nos avions afin qu’ils escortent les avions turcs hors de notre espace. Nous sommes alors forcément à la merci d’un accident qui peut, à tout moment, s’étendre aux garde-côtes, à la marine" a-t-il déclaré.

Pour M Kotzias¸ son pays paye les pots cassés du conflit syrien : "l’explication tient à la situation en Syrie et au conflit avec les Kurdes. Les Turcs sont confrontés à de nombreux problèmes dans l'enclave d'Afrin et tentent d'exporter les tensions vers la Grèce". Le gouvernement turc a en effet multiplié les opérations contre les kurdes de la région, par peur de voir se développer un état indépendant.

Le ministre grec a mis en garde contre "un thriller politique sans fin". "Nous sommes obligés de défendre notre territoire, non seulement pour la Grèce mais aussi pour l'Europe".

Noter
0