Connexion

Attaque à la voiture-bélier à Toronto : premiers résultats de l’enquête

Le 23 avril dernier, à Toronto, au Canada, un homme au volant d'une camionnette a ciblé des piétons faisant 10 morts et 15 blessés. Les enquêteurs privilégient la piste d’un attentat misogyne.

Ce lundi, un homme a délibérément foncé dans la foule au volant d'une camionnette de location dans une rue très fréquentée du centre de Toronto, faisant 10 morts et 15 blessés. Il a rapidement été interpellé – 26 minutes après l'attaque – par la police qui enquête sur cette série de meurtres.

Alek Minassian, jeune homme âgé de 25 ans, aurait publié un message confus sur Facebook avant de passer à l'acte, faisant l'éloge d’Elliot Rodger, l'auteur de la tuerie du 23 mai 2014 à Santa Barbara, en Californie. Cet homme de 22 ans avait tué six femmes avant de se suicider. 

Dans ce message, Minassian se présente comme un "soldat" et affirme que "la rébellion des 'incel' (involuntarily celibate ou "célibataire involontaire" NDLR) a déjà commenc". L’acte serait donc un crime terroriste misogyne.

Les "incel" sont une communauté d’hommes en ligne qui estiment que "les femmes sont les "unique responsables de leur célibat durable".

Noter
0