Connexion

Attentat déjoué : deux arrestations à Marseille

Un attentat qui visait à déstabiliser la présidentielle a été déjoué par les forces de l’ordre. Au moins deux candidats, dont François Fillon, étaient visés par les deux hommes arrêtés à Marseille.

Deux terroristes présumés ont été arrêtés par la DGSI, assistée du RAID ce mardi à Marseille. Ils projetaient un attentat "imminent" en France, dans le but de peser sur le résultat de la présidentielle, d’après le ministre de l’Intérieur, Mathias Fekl. Les deux suspects, âgés de 23 et 29 ans, étaient activement recherchés depuis la fin de la semaine dernière.

Le chef de l’État, François Hollande, a salué une "prise remarquable" avant de féliciter les "services et policiers" qui "ont travaillé de manière remarquable nous permettant d’arrêter deux personnes qui vont maintenant être confrontées devant des juges et des policiers pour que nous sachions exactement quelles étaient leurs intentions", a-t-il déclaré.

Des armes et d’importantes quantités d’explosifs artisanaux (du TATP) ont été découvertes dans l’appartement que les deux hommes louaient dans le 3e arrondissement de la cité fosséenne. Interrogé sur le fait de savoir si cette menace était liée à ses prises de position contre le totalitarisme islamique, François Fillon a répondu : "Tout le monde est menacé aujourd’hui".

Noter
0