Connexion

Belgique : les nationalistes flamands appellent au confédéralisme

Le président des nationalistes flamands, Bart De Wever, a pris ses distances avec le reste de la majorité afin d’appeler à la création d’une « confédération belge ».

Bart De Wever, président du parti Nieuw-Vlaamse Alliantie (N-VA) veut mener le basculement de la Belgique vers le confédéralisme. "Si nous sommes confrontés à une montée de la gauche en Wallonie, je pense que nous devrons le plus vite possible mener le basculement vers le confédéralisme" a-t-il déclaré lors d’une interview vendredi soir sur le plateau de l'émission Terzake sur la VRT. "S'il faut que je sois le leader de ce processus, ils peuvent sans problème me retirer temporairement de l'Hôtel de Ville" a estimé le bourgmestre d'Anvers.

Officiant actuellement au sein de la majorité aux côtés de à deux autres formations flamandes et au Mouvement réformateur (MR, libéral) du premier ministre francophone, Charles Michel, le aprti nationaliste semble donc prendre ses distances avec le gouvernement, dont M De Wever a critiqué le manque d’"allant". Par sa sortie, le dirigeant flamand se place comme un nouvel avocat d’un éloignement plus grand encore entre la Flandre et la Wallonie – à savoir, l’instauration d’une "confédération belge" d’Etats indépendants agissant selon la règle de l’unanimité.

Noter
0