Connexion

INTERVIEW DE DAVID MORGAN

Evolution de l'argent, la manipulation du prix et la remise à zéro du système monétaire international

Noter
0

Vu que l'on parle beaucoup d'une ré-évaluation potentielle de l'or lors d'une remise à zéro du système monétaire international, je souhaitais interviewer David Morgan, analyste reconnu du marché de l'argent, pour savoir ce qu'il pensait de plusieurs sujets, comme l'évolution du cours de l'argent, sa manipulation et le prix potentiel de l'argent suite à un changement éventuel du système financier international.

Fabrice Drouin Ristori : Vous êtes spécialisé dans l’analyse du cours de l’argent. Cela prend du temps et beaucoup de recherche pour comprendre pourquoi le prix de l’argent évolue, avec tant de volatilité. Commençons par la base : pourriez-vous nous donner une idée de la production annuelle d’argent physique à travers le monde ?
 

David Morgan : Oui, l’offre totale est d’environ un milliard d’onces annuellement, soit environ 800 millions d’onces provenant des mines et 200 millions d’onces provenant du recyclage.

FDR : De nombreux contrats-papier sur l’argent s’échangent chaque jour sur plusieurs marchés. Selon vous, combien d’onces d’argent s’échangent chaque jour à travers le monde (papier + physique) ? Et, si vous êtes d’accord avec ce concept, combien y a-t-il de possesseurs de contrat papier sur l’argent pour chaque once d’argent physique en existence ?
 

David Morgan : Il y a le marché mondial d’argent physique, avec des transactions avoisinant les 80-90 millions d’onces par mois, mais sur le marché-papier du COMEX, au mois de mai, il s’est échangé plus de 14,4 MILLIARDS d’onces d’argent-papier. C’est un ratio de 160 onces de papier pour 1 once d’argent physique !

Mais cet énorme ratio ne reflète même pas la véritable situation, car le COMEX n’est qu’un marché parmi plusieurs marchés de produits dérivés sur l’argent. Qu’est-ce que cela serait si on incluait le LBMA, les ETF Argent, les programmes de certificats d’argent non alloués, les swaps, et tous les autres marchés d’argent-papier, sans parler des marchés OTC (over the counter) qui ne sont régulés par aucune autorité ?

FDR : Comment expliqueriez-vous la correction du prix de l’argent depuis 2011 ? Chez Goldbroker.com, nous avons publié plusieurs articles sur la manipulation de l’or et de l’argent. Selon mes propres recherches, on ne peut comprendre l’évolution des prix de l’or et de l’argent, ces deux dernières années, sans prendre conscience de la manipulation qui existe sur ces deux marchés. Alors, pensez-vous que cette correction qui dure depuis deux ans est due en partie à la manipulation, entre autres facteurs ?
 

David Morgan : Ce sont les pressions d’achat ou de vente qui font bouger les marchés. Les graphiques techniques nous indiquaient un excellent support pour l’argent, à $26, et à $1,550 pour l’or. Les intérêts commerciaux (les banques) savent tous lire les graphiques et savent très bien ce qui fait bouger les marchés. Une quantité énorme de ventes ont eu lieu à ces niveaux.

L’establishment appelle cela "running the stops" (déclencher des ordres automatiques de vente), mais c’est de la manipulation de marché pure et simple. Cette manipulation a brisé la psychologie du marché, et le marché n’a pas assez récupéré, encore, pour ramener la confiance chez les investisseurs.

FDR : Croyez-vous que la Chine participe à cette manipulation, ou ne fait-elle que profiter de prix artificiellement bas pour acheter autant d’argent physique que possible, tandis que les pays occidentaux sont occupés à protéger le système monétaire basé sur dollar ?
 

David Morgan : C’est une question très difficile. J’aurais tendance à croire que la Chine a quelque chose à voir avec le prix, car elle a tellement de leviers sur les marchés financiers, grâce à la quantité de dette américaine qu’elle possède. Mais ceci n’est qu'une supposition de ma part, je n'en suis pas sûr.

FDR : En tenant compte de la demande industrielle, et d’investissement, pour l’argent physique, et du fait que les investisseurs portent leur attention sur l’argent physique, combien de temps pensez-vous que cette manipulation du prix de l’argent peut durer ? Avez-vous une idée de quand nous pourrons commencer à observer une pénurie réelle d’argent physique ?
 

David Morgan : J’aimerais mieux ne pas répondre à ces questions, car il est très difficile de le prédire correctement. Personnellement, je dirais au moins deux ou trois ans encore.

Cela dépend entièrement de la demande d’investissement : quand les investisseurs se tourneront en masse vers l’argent physique, et que l’offre ne pourra satisfaire la demande, c’est là que nous verrons ce short squeeze et la forte progression du cours à la hausse que plusieurs analystes ont prédit depuis si longtemps.

FDR : Croyez-vous que l’argent est sous-évalué, et que les investisseurs peuvent actuellement bénéficier d’un prix artificiellement bas ?
 

David Morgan : Oui, car les coûts de production de l’argent sont maintenant plus élevés que le prix spot. Donc, par définition, il est sous-évalué.

FDR : Sur le front géo-politique, la Russie, la Chine et d’autres pays souhaitent mettre fin au statut du dollar US comme monnaie de réserve internationale. On parle même d’un Waterloo du dollar suite aux répercussions de ce qui se passe en Ukraine. Pensez-vous que nous allons assister à une remise à zéro du système monétaire international, et sur quoi le nouveau système sera-t-il basé ?
 

David Morgan : Oui, je le pense, et ce qui provoquera cet événement sera la perte du statut du pétrodollar US, auquel la Russie pourrait offrir une alternative. Il est difficile de dire sur quoi le nouveau système russe ou autre baserait sa "monnaie".

Cela pourrait être l’or, le pétrole, ou rien du tout. Je soupçonne cependant que l’or et/ou le pétrole en feront partie.

FDR : Quelques analystes célèbres, tel Jim Sinclair, parlent de cette remise à zéro qui arrive, et qui verrait un nouveau système monétaire adossé à l’or. Il mentionne une potentielle ré-évaluation de l’or au cours de $50,000 l’once, pour permettre le nivellement/ajustement des énormes dettes gouvernementales. Si cela arrivait, croyez-vous que le prix de l’argent refléterait également cette énorme ré-évaluation ? À quel genre de prix pour l’argent devrions-nous nous attendre, avec une telle remise à zéro ?
 

David Morgan : Je ne me suis pas fait un avis encore sur ce point, car il y a tellement de variables actuellement. Je sais que Jim Sinclair a dit, récemment, que l’argent réagissait plus que l’or, donc cela pourrait être un début de réponse.

L’or et l’argent ont une corrélation de 85%, donc si l’or monte, l’argent monte aussi, mais il monte plus, en pourcentage.

> D'autres articles de Fabrice Drouin Ristori sur le site GoldBroker

Noter
0