Connexion

DÉFENSE DE LA TERRE

Notre-Dame-des-Landes: la mobilisation 2.0 s'organise

Noter
0

"La Liberté guidant le peuple", d'Eugène Delacroix.
 

"On ne peut concevoir de régime qui, en un sens, ne soit oligarchique. L'essence même de la politique est que des décisions soient prises pour, non par la collectivit". (Raymond Aron)

C'est l'histoire de La Liberté guidant le peuple, revue et corrigée par des citoyens du XXIème siècle. Delacroix, reporter-peintre de son temps, dans sa scénographie magnifique, n'aurait pu rêver un tel déploiement de moyens soutenant d'une détermination affirmée sa Marianne aux seins nus. Lors de l'assaut du 24 novembre 2012, nos insurgés marchaient nus dans le champ au-devant de matraques et lacrymogène, s'appelant "espèce menacée". Encerclés, mis à l'écart et bâchés afin de couvrir leur nudité, les insoumis poètes furent conduits au poste. 

Les poètes insoumis

C'est l'histoire d'un bras de fer entre des centaines de personnes issues d'organisations aussi hétérogènes que la Confédération Paysanne, Greenpeace, le NPA ou Attac sous la bannière "Zone à Défendre" (ZAD) et les forces de l'ordre institutionnel. Des opposants aux abus de l'oligarchie, électeurs de l'actuel gouvernement venus dénoncer l'usage inconsidéré des deniers de l'État, le pouvoir des multinationales et la primauté du profit au détriment de ses concitoyens. Des résistants venus simplement défendre leur respect à leur terre nourricière et celle de leurs enfants

Nul drapeau tricolore ni bonnet phrygien au cours de ces affrontements sur le site de Notre-Dame-des-Landes assigné pour le projet aéroportuaire du Grand Ouest, dont l'ouverture des travaux est prévue au printemps 2013 pour une mise en service des premiers trafics aériens en 2017. Un projet déjà validé par l'État le 30 décembre 2010 lorsque ce dernier a signé avec Vinci le contrat de concession pour ce futur aéroport international près de Nantes en Loire-Atlantique. Un projet entériné depuis le printemps dernier par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault. Pour ces opposants à la nouvelle implantation et à l'agrandissement de l'actuelle plateforme, un projet jugé inutile, mégalo, onéreux et nuisible pour l'environnement. 

Une organisation solidaire à toute épreuve, consolidée par la maîtrise et la célérité des technologies numériques

À la guérilla de ces activistes du bocage nantais, face au déploiement policier renforcé par les forces du Groupement régional d'intervention en milieu périlleux (le GRIMP), sont venus se greffer virtuellement par le web des groupes de mouvements solidaires de notoriété locale mais tout aussi déterminés.

Nul attribut ou symbole révolutionnaire dans cette lutte de résistance contemporaine mais une énergie collectiveun esprit communautaireune organisation solidaire à toute épreuve consolidés par la maîtrise et la célérité des technologies numériques, relayés par l'ACIPA (Association citoyenne intercommunale des populations concernées par le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes) et les réseaux sociaux pour ces habitués de Facebook, Twitter et des forums sur Internet.

Comme une immense toile tissée d'étroits liens de solidarité et de coopération au coeur de ce conflit social. 

Une mobilisation en aval qui vient renforcer, propager et amplifier les actions initiées sur le terrain et appuyer les investigations des journalistes.

On s'appelle tous Camille

Noter
0