Connexion

BLOG DE WASSILLA JATLAOUI

Un duel coup pour coup

Noter
0

Ce débat très attendu par les français, n’a pas vraiment révélé son épilogue inattendu. Il a été particulièrement équilibré notamment dans les joutes verbales et les attaques de front. Cependant, des enseignements notables se sont dégagés.

Dans un premier point, François Hollande s’est montré tout le long du débat, tout sauf mou. Sans détours, ni perte de moyen, il a affiché une certaine sérénité qui n’a pas manqué d’agacer son adversaire. Chiffre à l’appui (pas toujours les mêmes que celui de son opposant), il ne s’est pas laissé déstabiliser par les accusations de mensonges du président candidat.  Il a également pris une stature autoritaire se voyant même parfois mener les thèmes du débat.

Deuxièmement, Nicolas Sarkozy n’a pas failli dans son statut de débatteur mais il s’est placé, tout le long, dans une position défensive. Il justifie de son bilan, parle de l’expérience qu’il a acquise au cours de son quinquennat et qui lui permet d’y voir plus clair pour les cinq prochaines années. Mais là où le président sortant, confiant et aguerri, devait s’opposer au "jeune premier" prétendant à l’Elysée, offensif et provocant, les rôles se sont inversés et c’est clairement Nicolas Sarkozy qui s’est transformé en challenger face à un candidat socialiste en posture de Président.

Ainsi la conséquence de ces deux points en est un résultat nul. Un débat qui n’a pas été décisif et dont l’égale énergie dépensée par les candidats dans chacune des réponses n’a fait qu’annuler toute appropriation du débat par l’un ou l’autre.

En fin de compte, la roue tourne et même si rien ne va plus, les jeux sont faits.

Noter
0