Connexion

Brésil : Lula se rend à la police

Lula Da Silva, président du Brésil de 2003 à 2011, mis en cause dans le scandale Petrobras, s’est rendu à la police samedi soir, après sa condamnation à douze ans de prison. Il espère faire annuler ce jugement par la Cour suprême.

L’ancien président brésilien, Luiz Inacio Lula da Silva a passé sa première journée en prison à Curitiba, dans le sud du pays ce dimanche, après s’être rendu la veille au soir. Tandis que ses partisans se mobilisent en masse, la société brésilienne est très partagée quand au sort qui doit être réservé à l'icône de la gauche. Ce dernier avait disparu deux jours durant, après qu’un mandat de dépôt, consécutif à sa condamnation en appel à 12 ans et un mois pour corruption et blanchiment d'argent, ait été émis à son encontre.

"Je vais me conformer au mandat de dépôt", a finalement réagi l’intéressé. "Mais je suis un citoyen outré (...), je ne pardonne pas que l'on dise au pays que je suis un voleur" Lula s'estime victime d'une machination "des élites" destinée à l'empêcher de se présenter à un troisième mandat. "Dans quelques jours, la justice prouvera que celui qui a commis un crime, c’est le policier qui m’a accusé, le juge qui m’a condamn", affirme-t-il. Ancien cireur de chaussures, quasiment analphabète, il est devenu une icone du PS brésilien, puis un président très populaire entre 2003 et 2011.

Son nom est apparu dans les suspects de l'enquête tentaculaire "Lavage express" autour du groupe public Petrobras. Ce dernier aurait offert un luxueux appartement en bord de mer au dirigeant pendant ses années à la tête du pays.

Noter
0