Connexion

Chili : tous les évêques remettent leur démission après un scandale de pédophilie

Eclaboussés par la mauvaise gestion et la destruction de « documents compromettants » lors d'un vaste scandale de pédophilie, les 34 évêques chiliens ont remis leur démission au Vatican ce vendredi.

Les affaires d’abus sexuels s’étaient multipliées au Chili depuis l’affaire "Fernando Karadima" - un prêtre d’un quartier chic de Santiago, accusé d’agression par plusieurs victimes. Mais la publication d’un document explosif du pape sur les agissements de certains évêques chiliens a porté le scandale à un niveau inédit. 34 évêques du pays y sont accusés d’avoir couvert le prêtre pédophile, reconnaissant "l’existence de gravissimes négligences" et même la destruction, par les autorités ecclésiastiques, de "documents compromettants".

"Nous, tous les évêques présents à Rome, avons remis nos postes entre les mains du Saint-Père, afin qu'il décide librement pour chacun d'entre nous" indique une déclaration de la conférence épiscopale chilienne, lue devant la presse. "Nous voulons demander pardon pour la douleur causée aux victimes, au pape, au peuple de Dieu et à notre pays pour les graves erreurs et omissions que nous avons commises" Après avoir lui aussi longtemps pris la défense de Dernando Karadima, le pape François avait présenté ses excuses aux victimes.

Noter
0