Connexion

PLAN SOLIDARITÉ EMPLOI

Chômeur, faut-il partir en vacances ou continuer à chercher du travail?

Alors que les routes en direction du sud sont saturées, est-il judicieux pour un demandeur d’emploi de s’acharner à la tâche ?

Pendant l'été, ne lâchez rien ! (Crédit : Alexander Supertramp/Shutterstock)

Balancé entre l'irrésistible envie de fuir son quotidien et une conscience qui se veut professionnelle, il est souvent délicat de déterminer quel sera le bon choix à faire lorsque vient l’été et que l’on cherche toujours un emploi.

La France tourne au ralenti. Les entreprises imposent même des périodes de congés à leurs salariés. L’activité semble arrêtée. Et pourtant, une petite voix intérieure vous dit de tenir le coup, et qu’avec le karma, qui sait, le sacrifice de vos vacances s'avérera rentable... Mais alors, que faut-il faire ? 

Deux semaines de battement 

Si au mois de juillet le nombre d’offres d’emploi sur l’ensemble de la France se maintenait à celui du reste de l’année, soit environ 234 500 offres, le mois d’août risque de contracter une légère diminution. En juillet, une majeure partie des entreprises continuent à tourner. En revanche, le mois d’août est beaucoup plus enclin à la fermeture, quasi imposée, des entreprises.

Mais comme le remarque le Directeur général de Manpower France, Jean-François Denoy, au Nouvel Obs : "Rien ne s’arrête pendant cette période. Beaucoup de choses se décident pendant l’été ".

Fin juillet/début août est la période la plus prisée des vacanciers. C’est éventuellement le moment de partir en vacances, s’il vous le semble nécessaire pour votre moral. Mais ne tardez pas à revenir, car la rentrée approchant, beaucoup de choses se mettent en place. L’activité reprend et ce, bien avant le retour des écoliers sur les bancs de l’école.

Vous et vous seul

L’activité étant au ralenti, la disponibilité des gens qui restent s’avère plus grande. Moins stressé, moins débordé, un employé de Pôle emploi est plus apte à répondre à vos questions et à s’occuper de vous lorsqu’il n’est pas surchargé de travail. Car oui, si vous avez décidé de rester là, une majorité des demandeurs d’emploi profitent des 5 semaines de break que leur accorde Pôle emploi à l'année pour s’évader. C’est le moment de vous démarquer, à vous de jouer ! 

Veille sur les réseaux sociaux tels que LinkedIn ou Viadeo, mise à jour de son profil et surtout de son CV. Cela lui permet de remonter parmi les derniers arrivés et donc d’acquérir une certaine visibilité. Et puis, préparer sa rentrée. S’avancer sur ses lettres de motivation, étudier le marché, bref instaurez-vous un programme d’attaque en béton pour une rentrée d’action !

Noter
0