Connexion

Démission du vice-Premier ministre d’Irlande du Nord

Martin McGuinness, vice-Premier ministre du gouvernement nord-irlandais, a présenté sa démission lundi. Ce départ fragilise encore davantage la coalition au pouvoir, ce qui laisse présager une crise politique majeure dans le pays.

Choc politique dans la province semi-autonome britannique d’Irlande du Nord : Martin McGuinness, vice-Premier ministre du gouvernement nord-irlandais, figure du Sinn Féin et ancien chef de l'Armée républicaine irlandaise (IRA) jette le tablier à la suite d’un bras de fer avec sa partenaire de partage du pouvoir.

Le Sinn Féin a en effet mis cette démission sur le compte de la mauvaise gestion, par son partenaire de coalition DUP (unioniste) d'un dossier de subventions d’énergies renouvelables. Le parti demande depuis plusieurs semaines la démission de la Première ministre Arlene Foster, cheffe du DUP, afin de faciliter une enquête judiciaire sur des accusations de mauvaise gestion des deniers publics.

Ce désaccord menace la survie de la coalition au pouvoir, formée en vertu des termes de l’"accord du Vendredi saint". Elle regroupe le parti nationaliste irlandais, le Sinn Fein, et les Unionistes démocratiques, qui représentent la majorité protestante britannique. Cette union a été menacée à plusieurs reprises depuis la signature du texte en 1998, mais la crise actuelle, sur fond de dissensions sur le Brexit pourrait bien avoir raison de cette entente historique.

Noter
0