Connexion

Des affrontements religieux au Cachemire indien

L’Aïd al-Fitr – la fin du mois de ramadan – a exacerbé les tensions entre les autorités indienne du Cachemire et la population musulmane, menant à des affrontements violents ce matin.

De nouvelles violences ont eu lieu ce lundi au Cachemire entre la majorité musulmane, qui célébrait l'Aïd al-Fitr, et les forces de sécurité nationales. Cette fête, qui marque la fin du ramadan, le mois de jeûne musulman, débutait dimanche.  Parmi les personnes tuées figure un policier lynché jeudi soir par la foule devant la grande mosquée de Srinagar. Le même jour, un civil avait été tué et plusieurs autres blessés alors des soldats avaient ouvert le feu sur le convoi funéraire de trois rebelles tués par l'armée indienne.

Ce matin, deux rebelles armés ont été tués dimanche au Cachemire indien lors d'une intense fusillade dans une école. Les assaillants, soupçonnés d'appartenir à la rébellion séparatiste, ont commencé par tendre une embuscade à une patrouille de police samedi soir, tuant un agent et en blessant deux autres. Une traque s’est alors opérée durant le weekend, menant à de nouveaux échanges de tir ce matin. "La fusillade est terminée. Deux militants ont été tués" a commenté l'inspecteur général de police Mueer Ahmed Khan. Leur identité n’est pas encore connue.

Au cours du seul mois de ramadan, les fusillades quasi-quotidiennes ont fait 51 morts dans la région.

Noter
0