Connexion

Des écoutes américaines mettent en cause le régime syrien dans l’attaque chimique de la semaine dernière

La Maison Blanche a révélé à la presse accréditée une série d’écoutes qui, selon elle, prouvent que l'attaque au gaz sarin en Syrie le 4 avril dernier, est l'œuvre du régime de Bachar al-Assad.

Les Etats-Unis assurent avoir la preuve irréfutable que l’attaque aux armes chimiques qui a visé la principauté de Khan Cheikhoun, à l’ouest de la Syrie, le 4 avril dernier, a été menée par l’armée syrienne. Ce jeudi 13 avril, la Maison Blanche a révélé être en possession d'enregistrements entre les pilotes qui ont mené le bombardement mission et des "spécialistes des armes chimiques", explique Didier François, journaliste d'Europe 1 et spécialiste des questions de Défense.

Selon l’administration américaine, il n'y a plus "aucun doute" sur la culpabilité du régime de Bachar al-Assad dans cette attaque qui a fait au moins 70 morts. "Ces communications (…) étaient dans les ordinateurs et les analystes les en ont extraites grâce à une enquête très sérieuse qui a commencé par l’analyse des plans de vol des appareils qui ont réalisé l’attaque", d’après le journaliste. "Deux Sukhoï 22 ont décollé de leur base à 6h26 locale. On a donc retrouvé les indicatifs des pilotes", complète-t-il.

Les enregistrements présentés par les Etats-Unis révèlent ainsi les instructions pour "des manœuvres et des procédures qui ne sont utilisées que pour les frappes avec des armes chimiques".

Noter
0