Connexion

PROJET PHARAONIQUE

L'Égypte va creuser un deuxième canal de Suez

Objectif : fluidifier le trafic sur cette voie d'eau stratégique reliant la mer Rouge et la mer Méditerranée, pour un coût de 4 milliards de dollars.

Le canal de Suez a été percé entre 1859 et 1869 (Photo: Shutterstock.com)

Depuis 1869, c'est une artère fondamentale du commerce international. Environ 8% du fret maritime mondial transite par le canal de Suez (750 millions de tonnes de marchandises l'an dernier). Mais cet axe, reliant la mer Rouge et la mer Méditerranée, est aussi très encombré : dans les deux zones les plus étroites du canal, les navires ne peuvent pas se croiser.

Afin de fluidifier le trafic, l'Egypte a annoncé, mardi 5 août, "la création d'un nouveau canal de Suez parallèle au canal actuel d'une longueur totale de 72 kilomètres". Concrètement, il s'agira d'élargir et d'approfondir le canal existant, long de 193 kilomètres. Plusieurs ports seront également construits le long du canal historique, rapporte l'AFP.

Un million d'emplois 

Coût des travaux : 4 milliards de dollars (2,9 milliards d'euros). Le projet devrait permettre de créer un million d'emplois, selon les autorités du Caire. Une aubaine pour ce pays qui affiche un taux de chômage de 20%. Mais le pouvoir reste assez évasif sur les moyens de financement.

Ce nouveau canal appartiendra "aux seuls Egyptiens", a déclaré le président Abdel Fattah al-Sissi. Initialement, l'ancien chef d'Etat-major voulait confier le financement du projet au Qatar. Mais l'émirat est devenu le pire ennemi du nouveau gouvernement qui l'accuse de soutenir les Frères musulmans – la confrérie du président islamiste déchu Mohamed Morsi. 

Cinq ans de travaux

Le canal sera construit par "17 compagnies privées égyptiennes" sous la "supervision de l'armée", a-t-il dit. "Peu importe ce qu'il faudra faire, ce projet doit être achevé dans un an, c'est ce qu'attendent les Egyptiens" Le chantier sera plus vraisemblement terminé dans cinq ans.

Le canal de Suez rapporte environ 5 milliards de dollars (3,75 milliards d'euros) par an à l'Egypte. Il s'agit d'une source de revenus vitale pour le pays, alors que le tourisme et l'investissement étranger restent plombés par les suites de la révolution de 2011. Le nouveau canal pourrait rapporter 13 milliards de dollars (9,7 milliards d'euros) chaque année.

Noter
5