Connexion

Etats-Unis : le déficit commercial le plus élevé depuis 9 ans

Malgré les promesses de l’administration Trump, le déficit commercial américain a grimpé de 12 % en 2017 pour atteindre son plus haut niveau depuis neuf ans.

Mauvaise nouvelle pour la Maison Blanche : le déficit commercial américain s’est empiré lors de l’année 2017. Selon les chiffres officiels publiés mardi 6 février, la balance imports exports de Washington penche de plus en plus en leur défaveur, alors que le solde commercial américain s’est creusé de 12 % - soit 61 milliards $US – l’an dernier, passant de 505 milliards $US en 2016 à 566 milliards. La Chine compte à elle seule pour presque la moitié (+ 28 milliards à 375 milliards) du déficit américain, suivie de loin par le Mexique (+ 7 milliards à 71 milliards), en dépit des sanctions commerciales mises en oeuvre contre les importations de ces deux pays.

Donald Trump avait fait lors de la campagne présidentielle du rééquilibrage des échanges extérieurs des Etats-Unis son cheval de bataille pour justifier son credo "L'Amérique d'abord". Il qualifiait la situation d’"inacceptable" et d’"intenable". Aussi -t-il tenté de renégocier la plupart des accords commerciaux auxquels Washington prenait part : retrait du Partenariat transpacifique, renégociation de l’Accord de libre-échange nord-américain avec le Canada et le Mexique, bras de fer avec l’Organisation mondiale du commerce. Ironiquement, une partie de la hausse du déficit commercial serait le résultat de ses propres politiques protectionnistes, selon des experts.

Les récentes baisses d’impôt massives ont permis aux entreprises et aux ménages d’acheter plus d’équipements et de biens de consommation venus de l’étranger. Ainsi, la Maison Blanche se heurte à l'appétit insatiable des Américains pour les biens d'équipements et les biens de consommation. Une contradiction qui inquiète les marchés Alors que Donald Trump se réjouissait quasiment quotidiennement des performances boursières des Etats-Unis, lundi, Wall Street a été victime d'un mouvement de panique et le Dow Jones a clôturé en baisse de 4,6%.

Pour Joseph Gagnon, économiste au Peterson Institute for International Economics, un think tank de Washington, "si [Trump] a vraiment à cœur de le réduire, il devrait plutôt augmenter les impôts ou couper dans les dépenses. Donald Trump prend cet objectif très au sérieux mais il ne semble pas vraiment comprendre comment tout cela fonctionne" En soi, le déficit commercial est un indicateur pertinent pour comprendre le comportement macroéconomique d’un pays, soulignant l’écart entre ce qu’il produit et ce qu’il consomme. "Les Etats-Unis dépensent plus que ce qu’ils gagnent", résume Anton Brender, chef économiste de la société Candriam.

Noter
0