Connexion

CE QUE GOOGLE VEUT...

Google Trends: "Nabilla en prison" vs "Chute du mur de Berlin"

A regarder, parfois - et sans doute trop -, les chaines d'information en continu, on prend le risque de perdre de vue la réalité des choses importantes dans notre monde et de succomber à la facheuse tendance de l'entertainment. Ainsi, ce week-end, un Martien, débarquant à Paris, ce serait sans doute demandé qui était cette Nabilla dont la détention, l'envoi en prison, fait la Une édition après édition. Nabilla ? Allô, quoi !

Cette Nabilla, serait-ce une haute responsable politique, une figure intellectuelle, une scientifique se consacrant aux recherches contre l'épidémie au virus Ebola ? Cette Nabilla, sa détention, ce serait donc le mal, de moins en moins sourd, dont souffrent la France, l'Europe, le monde occidental, le monde civilisé, la planète toute entière ?

On aurait pu le croire...

"Nabilla en prison"

Et, samedi 8 novembre, à suivre les Google Trends, les tendances Google, le classement des recherches les plus fréquentes sur Google... L'impression laissée par les chaines d'information en continu aurait été confirmée. C'est, en France, la requête "Nabilla en prison" qui figure en tête du classement. Plus de 20 000 requêtes sur la seule "Nabilla en prison". "Nabilla en prison", ce n'est, sans doute, que la partie émergée de l'iceberg puisqu'il faut y ajouter les requêtes "Nabilla", tout court, et puis "Nabila", "Nabila prison", "Nabbila", "Nabbilla". Tout est possible - et l'on comprend ainsi mieux qu'un article de fond sur, par exemple, les finances de l'Etat islamique ou les conséquences éventuelles de l'élimination du calife al-Baghdadi peiennt à générer une audience suffisante pour que puisse survivre un site "pureplayer" s'efforçant de défendre une ligne éditoriale exigeante sur le décryptage de l'actualité internationale. 

"Chute du mur de Berlin" vs PSG-OM et Le Diable s'habille en Prada

Dimanche 9 novembre, on reprend un peu espoir... comme il y a 25 ans (même si, bien sûr, à l'époque, de Google il n'était pas question...), c'est "La chute du mur de Berlin" qui arrive en tête avec, en prime, plus de 500 000 requêtes. Evidemment, si ce sont les mêmes Googlers  que ceux qui, la veille, "tapaient" "Nabilla en prison", on peut craindre qu'ils cherchent tout cela à savoir ce qu'était ce "mur de Berlin" - dont on - "Monsieur On est un c..", disait ma maitresse de CP - leur aurait caché l'existence...

Mais que ce Mur de Berlin et sa chute ait pu susciter autant d'intérêt et de clics, comment ne pas s'en réjouir ?

Alors, bien sûr, la requête Google, ni même le clic seul ne suffisent pas à mesurer l'intérêt pour le sujet. Il faudrait connaitre le "taux de rebond", le temps passé sur la page, etc, etc, etc... Que ceux qui ne maitrise pas la Googlelang, notre novlang à "nous" - se renseignent sur... Google.

Derrière la "chute du mur de Berlin", on retrouve, ce dimanche 9 novembre, un classique ou plutôt un clasico, PSG-OM - 200 000 requêtes et 2 à 0 pour Paris, c'est magique...

En 3ème place, Le Diable s'habille en Prada... Le grand film du dimanche soir sur TF1, dont on regrette seulement que la Une nous ait affublé de cette version en français tellement moins puissante, tellement plus niaise que la version originale... Et puis les Googlenautes ils parlent "english" donc une V.O. sous-titrée aurait pu faire l'affaire. 

Les Google Trends réservent toujours, chaque jour, leur lot de surprises. Ainsi, en 9ème position, voit-on poindre Anna Wintour, la cultissime éditrice de Vogue, la madone de la mode, la déesse ex machina des podiums.... Et là, c'est subtil car les Googlenautes ont fait le lien entre Meryl Streep dans "Le Diable s'habille en Prada", éditrice d'un fictif Runway, et Anna Wintour, Madame Vogue. Subtil...

On reprend espoir...

En conclusion... L'Élysée peut respirer...

Jean-Pierre Jouyet - ou plutôt "Jouyet" tout court - n'est que 6ème. Et il n'est toujours pas question de "Fillongate"...

Tout va bien, qu'on leur donne du pain et des jeux !!!

Noter
0