Connexion

BOUÉE DE SAUVETAGE

Déblocage: 1 milliard d’euros d’aide en plus pour la Grèce

Après des mois de tractations entre la Grèce et la troïka au sujet d’une nouvelle tranche d’aide accordée au pays en crise, un versement d’un milliard d’euros sera finalement octroyé à la Grèce. Cette aide intervient dans le cadre du second plan de sauvetage prévu fin 2011 et mis sur les rails en 2012.

Jeroen Dijsselbloem, président de l'Eurogroupe - Photo : Eu Council Eurozone/Flickr/cc

L’Union européenne (UE) a annoncé mardi 17 décembre le déblocage d’une nouvelle somme accordée à la Grèce dans le cadre du second programme d’aide au pays qui souffre de la crise depuis quatre ans.

Nouvelle tranche d’aide

L’Eurogroupe, qui rassemble les ministres des Finances des États membres de l’UE, a annoncé par le biais de son président, le Néerlandais Jeroen Dijsselbloem, le versement d’une nouvelle tranche de prêts à la Grèce, s’élevant à un milliard d’euros.

Après d’âpres négociations entre Athènes et la troïka (UE, FMI et BCE), qui continuait à maintenir le blocage de cette somme, un accord a donc finalement été trouvé.

"Je note avec satisfaction que la Grèce a atteint les quatre objectifs convenus avec les institutions de la troïka dans le cadre de la troisième revue de son programme d’ajustement économique", a déclaré le président de l’Eurogroupe dans un communiqué, rappelant les réformes entamées par la Grèce depuis un an.

Des efforts réalisés

Il a notamment mis l’accent sur les efforts grecs concernant la réforme de l’administration publique, la restructuration ou la liquidation de trois entreprises publiques qui devaient être privatisées, une réforme concernant le Code des avocats, et enfin une autre pour améliorer la situation financière des deux principales entreprises fournissant l’eau dans le pays, afin de faciliter leur privatisation.

Klaus Regling, directeur général du Fonds européen de stabilité financière (FESF), a également souligné dans un communiqué les progrès que la Grèce continuait à faire et qui aideront "promouvoir un développement économique durable à moyen terme".

Deux versements de 500 millions d’euros

Le conseil d’administration du FESF s’est ainsi engagé à verser cette semaine la première moitié de la somme – soit 500 millions d’euros – à la Grèce. Le montant permettra au gouvernement grec de couvrir les besoins de financement budgétaire, selon le communiqué.

En même temps que le versement du FESF à la Grèce, le Mécanisme européen de stabilité (MES) mettra à la disposition du pays le montant restant de 500 millions d’euros, correspondant aux revenus qui se sont accumulés sur le portefeuille des banques centrales nationales de la zone euro sur les obligations grecques en 2012.

Après ce versement d’un milliard d’euros, l’aide financière totale du FESF pour la Grèce atteindra 133,6 milliards d’euros, et il lui restera encore à verser 10,2 milliards d’euros.

Noter
0