Connexion

TRANSPORT

iDTGV Max ou l'arnaque de la SNCF ?

Un mois après le lancement de l'offre iDTGV Max, de nombreux clients de la SNCF dénoncent une arnaque.

Les 10 000 abonnements iDTGV Max ont été vendus en seulement 24 heures le 8 février dernier (Crédit : Voyages etc..../Flickr CC)

Fin janvier, à l'occasion de son dixième anniversaire, la SNCF lançait son offre iDTGV Max.

Ce forfait de transport dit "illimité" devait permettre aux usagers longue distance de voyager pendant un an comme bon leur semble sur les lignes iDTVG, filiale de la SNCF dont les réservations se font en ligne, contre seulement 59,99 euros par mois.

Vendus en nombre limité, comme pour souligner le caractère exceptionnel de l'offre, les usagers dénoncent aujourd'hui une arnaque.

Les passagers dénoncent

Sur les 230 destinations desservies par le TGV, seules 30 destinations, principalement touristiques qui plus est, sont accessibles par ce forfait pourtant qualifié d'"illimité". "Si Paris, Lyon Saint-Exupéry, Brest ou Marseille sont concernées, pour Besançon, Lille ou Strasbourg, il faudra repasser", note RTL. De plus, la fréquence des trains serait faible, voire très faible. On parle de plusieurs mois pour effectuer une réservation.

Dans le Parisien-Aujourd'hui en France, un abonné dénonce même des itinéraires parfois aberrants. Pour rallier Lyon depuis Toulon, ce client de la SNCF affirme devoir passer par Paris. D'autres passagers déclarent quant à eux avoir dû voyager debout.

La SNCF contre-attaque

Face à ses nombreuses accusations, la SNCF contre-attaque. Pas de couac. Selon elle, les clients se seraient précipités sur les 10 000 abonnements mis à leur disposition en à peine 24 heures, le 8 février dernier, sans forcément prendre le temps de lire les conditions de l'offre et auraient confondu les réseaux TGV et iDTGV.

Un porte-parole de la SNCF a par ailleurs ajouté que seuls 5% des abonnements avaient été rendus et avaient par ailleurs été remboursés par la SNCF. Ces 500 pass en question auraient pour leur part déjà retrouvé des propriétaires, et ce, sans publicité.

Mots-clés
Noter
0