Connexion

La Bulgarie prend la présidence de l’UE

La Bulgarie succède à l'Estonie à la présidence tournante de l'Union européenne.

Comme tous les 1er janvier et 1er juillet, la présidence du Conseil de l’Union européenne (UE) change de main. Cette semaine, c’est le membre le plus pauvre de l'Union européenne, la Bulgarie, qui a pris pour la première fois la présidence tournante. Sofia a rejoint l’UE il y a dix ans seulement. Aussi, pour l’aider, la Commission leur a "prêt" une quarantaine de ses fonctionnaires, une pratique relativement courante quand de petits pays de l’UE.

La devise que la Bulgarie a adoptée pour sa présidence – "L’Union fait la force" – reflète pleinement l’actualité européenne. Bénéficiaire des fonds européens, la Bulgarie insiste sur la politique de cohésion malgré la réduction probable du budget de l'UE après 2020. Pour Sofia, l’agenda est particulièrement chargé et délicat : migration, Brexit, pourparlers autour du futur budget pluriannuel de l’UE…

Le pays, durement frappé par la crise de 2008, connaît depuis 2015 une embellie (croissance de 3% en 2015 et de 3,4% en 2016), soutenue par les exportations et une meilleure consommation des fonds structurels européens. La corruption, e revanche, est le point faible majeur de ce petit état qui aspire à rejoindre l’espace Schengen.

Noter
0