Connexion

La Chine dément avoir orchestré la baisse du yuan

Pékin a démenti les accusations des officiels américains suggérant que la Chine aurait délibérément dévalué sa devise pour avantager ses exportations.

Depuis le mois d’Avril ; le yuan chinois a perdu près de 10 % de sa valeur face au dollar. Cette baisse a été rendu possible par 7 interventions de la banque centrale chinoise – le yuan n’évolue en effet pas au gré de l’offre et la demande – comme le dollar ou l’euro – mais cette dernière fixe quotidiennement un taux de change pivot avec le dollar. Cette baisse intervient au moment ou Washington impose des droits de douane prohibitifs sur 34 milliards de dollars d'exportations chinoise (environ 7 % des exportations chinoises vers les Etats-Unis).

Aussi, Donald Trump a accusé la Chine de sa monnaie afin d’y échapper. "La Chine, l'Union européenne et les autres manipulent leur monnaie en baissant leurs taux d'intérêt alors que les Etats-Unis augmentent leurs taux avec un dollar devenant de plus en plus fort, jour après jour, ce qui dégrade notre compétitivit" avait fulminé le Président américain sur twitter avant de menacer la Chine d'imposer des droits de douane punitifs sur 500 milliards de dollars d'importations de ce pays, soit leur quasi-totalité (505,5 milliards en 2017).

"La Chine n'a aucune envie de soutenir ses exportations via des dévaluations compétitives", a déclaré devant la presse le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang. "Le taux de change est fixé par l'offre et la demande sur le marché. Parfois il baisse et parfois il monte, cela fluctue dans les deux sens". Pékin a rétorqué que "les menaces et l'intimidation de marcheront jamais avec le peuple chinois". D’après la diplomatie chinoise, Washington "cherche par tous les moyens à provoquer une guerre commerciale".

Cette montée de tension fait craindre aux observateurs le déclanchement d’une véritable guerre de devises entre les deux titans. "Nous ne pouvons pas écarter la possibilité d’une guerre financière ou d’une guerre monétaire après la guerre commerciale. Lorsque ce point sera atteint, tous les outils auront été utilisés", explique Song Guoyou, le directeur du Centre de diplomatie économique de l’Université Fudan. D’après lui, si les Etats-Unis mettent à exécution toutes leurs menaces, il n'y a pas de doute sur la réponse de Pékin. "Si une guerre monétaire éclate, elle sera clairement destructive pour tous", souligne-t-il.

Noter
0