Connexion

La Chine veut interdire le commerce d’ivoire avant la fin de l’année

La Chine va interdire tout commerce et toute transformation de l’ivoire sur son territoire d’ici la fin de 2017. Une décision majeure pour le principal consommateur mondial d’ivoire de contrebande mondial.

"Afin de mieux protéger les éléphants et mieux combattre les trafics, (la Chine) va arrêter peu à peu la vente et la transformation à des fins commerciales d'ivoire et d'objets en ivoire", a déclaré vendredi le Conseil d'Etat, gouvernement du régime communiste, dans un communiqué le 30 décembre 2016. Cette interdiction va concerner 34 entreprises de transformation et 143 centres de commerce dans le pays.

"Ce pourrait être le plus important espoir pour les éléphants depuis le début de la crise de braconnage actuelle" s’est félicitée Elly Pepper, du Natural Resources Defense Council (NRDC). Environ 20.000 éléphants sont en effet tués chaque année et entre 2007 et 2014, 144.000 éléphants ont disparu de la savane africaine - soit une baisse d'environ 30%.

Le Fonds Mondial pour la nature (WWF) a cependant appelé Hong Kong - territoire chinois doté d'une large autonomie et de ses propres lois – à arrêter à son tour le commerce de l'ivoire d'ici 2021. "Avec le marché chinois fermé, Hong Kong peut devenir le marché favori des trafiquants pour blanchir l'ivoire illégal sous couverture du commerce légal de l'ivoire", estime Cheryl Lo, une responsable de l’ONG.

Noter
0