Connexion

La Grande Barrière de corail pourrait-elle disparaitre ?

Une partie des coraux de la Grande Barrière, au large de l'Australie, ont subi pour la seconde année consécutive un blanchissement dû à la hausse des températures marines.

Comme l‘an dernier, près de deux-tiers de coraux qui constituent la Grande Barrière de corail australienne, est victime de blanchissement sévère. Ce trésor naturel, inscrit depuis 1981 au patrimoine de l'humanité serait en péril. James Kerry, biologiste à l'université James Cook (Australie), "deux épisodes graves de blanchissement à douze mois d'intervalle font que les récifs endommagés en 2016 n'ont aucune chance de se rétablir"

Ce changement de couleur est provoqué par la mort d'une algue avec laquelle l'organisme vit en symbiose — il lui doit notamment sa couleur et ses nutriments. "Il faut au moins une décennie pour le rétablissement total des coraux qui grandissent le plus vite", explique James Kerry. "Des coraux qui ont blanchi ne sont pas nécessairement morts. Mais dans la partie centrale [de la Grande Barrière] nous nous attendons à des pertes très élevées"

Entre 2016 et 2017, 1 500 kilomètres de récifs ont été touchés par le blanchissement.

Noter
0