Connexion

La presse américaine accuse Donald Trump d'avoir partagé des informations confidentielles avec Moscou

Des journalistes accusent Donald Trump d'avoir révélé des informations confidentielles sur l'Etat islamique au ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors de leur rencontre du 10 mai.

Donald Trump est à nouveau mêlé à une polémique impliquant la Russie. Lors d’une rencontre secrète – révélée par la presse russe – avec le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov et l'ambassadeur de Russie aux Etats-Unis, Sergueï Kislyak, il aurait dévoilé des informations hautement confidentielles, d’après un article publié par le Washington Post ce lundi soir. Ces révélations se basent sur le témoignage d’un membre actuel de l'administration américaine ayant voulu rester anonyme.

Donald Trump aurait détaillé des mesures de prévention pour parer une menace liée à l'utilisation d'ordinateurs portables dans des avions – des informations classifiées secret défense. Pire, il leur a également dit dans quelle ville, actuellement tenue par Daesh, ces renseignements avaient été obtenus. Ces informations avaient été communiquées par un partenaire des Etats-Unis qui n'avait pas donné l'autorisation à Washington de les partager avec Moscou.

Ces révélations sont susceptibles de compromettre la source qui a permis cette remontée. Face à cette situation, la CIA et la NSA ont été jointes par des proches du président pour essayer de contrôler la situation, d’après le New York Times. Sans surprise, Washington a démenti ces accusations lundi soir. Cependant, elle vient embarrasser le pouvoir, alors que l’entourage de Trump fait déjà face à des accusation suite au limogeage du patron du FBI par la présidence.

Noter
0