Connexion

La Turquie s’empare de la ville d’Afrine

Ce dimanche, les forces turques ont pris contrôle de la ville d'Afrine, jusqu'alors aux mains de la milice kurde YPG. Cette ville du nord-ouest de la Syrie faisait l'objet, depuis près de deux mois, d'une offensive de la Turquie et des forces syriennes libres ?

Depuis le 20 janvier, le gouvernement turc attaquait sans relâche l'enclave kurde d'Afrine. La ville afini par tomber de dimanche. En prenant la ville, la Turquie se rapproche de son objectif de blocage de la création d’un état indépendant kurde à sa frontière. La milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG), qui a occupé un large espace au nord de la Syrie, est en effet considérée comme "terroriste" par Anakra.

Recep Tayyip Erdogan a déjà annoncé qu'après Afrine, les forces turques marcheraient en direction de Minbej, plus à l'est. Cependant, une telle initiative est pour l’heure improbable. Des centaines de militaires américains, qui soutiennent les YPG contre les djihadistes du groupe État islamique (EI), y sont en effet actuellement déployés.

Des accusations de nettoyage ethnique se sont multipliées contre Ankara au cours de cette offenssive. "Il y a une responsabilité morale pour la communauté internationale face à une agression injustifiée et illégale", a déclaré lundi à l'AFP Khaled Issa, représentant en France du Kurdistan syrien (Rojava). "Ce qui se passe à Afrine est un nettoyage ethnique, et les grandes puissances restent spectatrices" s’est-il indigné.

Noter
0