Connexion

«A tous ceux qui ne se résignent pas à la débâcle qui vient»

Laurent Mauduit de Mediapart «se paie» Cambadélis... et analyse le marasme dans lequel la France est enlisée

Entre vote de confiance à l’Assemblée nationale et conférence de presse à l’Elysée, notre confrère Laurent Mauduit, co-fondateur de Mediapart, publie A tous ceux qui ne se résignent pas à la débâcle qui vient (Editions Don Quichotte, le 18 septembre ), un essai qui analyse la situation sans précédent, à laquelle la France se trouve confrontée depuis l’élection de François Hollande, envisage les défis inédits à venir et jette un nouveau regard sur certains des principaux dirigeants socialistes.

Cet essai est aussi une enquête et un livre-témoignage puisque, avec ces hiérarques socialistes, Laurent Mauduit a un passé commun, dans les années 70 et 80, comme membres de l’OCI – Organisation communiste internationale -, formation trotskiste dirigé par Pierre Boussel-Lambert, responsables de la mutuelle étudiante, MNEF, ou du syndicat UNEF.

Dans la ligne de mire de Laurent Mauduit, Manuel Valls, Jean-Marie Le Guen, mais, surtout, Jean-Christophe Cambadélis, ancien président de l’UNEF, député socialiste de Paris et, désormais, Premier secrétaire du Parti socialiste. Laurent Mauduit convoque ses souvenirs, que l’on dit précis, et dévoile un nouveau visage du personnage.

Laurent Mauduit affirme, notamment, que Jean-Christophe Cambadélis aurait injustement soutenu une thèse de doctorat en sociologie. Injustement, car il n’aurait pas été titulaire des diplômes antérieurs exigés pour une inscription en doctorat. Injustement aussi car il aurait bénéficié de l’appui de son directeur de thèse, le professeur Pierre Fougeyrollas, staliniste repenti passé tardivement au "lambertisme".

Mais, plus encore que ce CV "arrang", c’est l’atmosphère de ces années, les pratiques de groupe d’ambitieux – "Camba", Valls, le Guen -, leurs instruments – l’entrisme au PS, l’UNEF, la MNEF – que rappelle Laurent Mauduit. Au-delà de l’évocation de ce trio "glorieux", c’est tout l’histoire d’une certaine gauche, d’une certaine pratique de la politique, d’une certaine forme de militantisme que pointe du doigt Laurent Mauduit.

Mediapart a publié ce mercredi 17 septembre les premières bonnes feuilles de ce livre, c’est ici sur le site de Mediapart

Noter
5