Connexion

Le Maroc fait son retour au sein de l’Union Africaine

Les membres de l’Union Africaine réunis lundi 30 janvier à huis clos, à Addis Abeba en Éthiopie, ont accepté la réintégration du royaume du Maroc au sein de leur organisation.

Le 28e sommet des chefs d'État de l'Union africaine a marqué le retour du royaume chérifien au sein de l’organisation panafricaine, après de longs mois de pourparlers. L’annonce de la décision des présidents africains réunis pour le 28e sommet de l’Union africaine (UA) n’était, à ce moment, plus une surprise. Le retour de Rabat a finalement été soutenu par 39 votes.

Le roi du Maroc, Mohammed VI, était invité à la tribune pour la cérémonie de clôture. "Il est beau le jour où l’on rentre chez soi après une trop longue absence. Il est beau le jour où l’on porte son cœur vers le foyer aimé. L’Afrique est mon continent et ma maison. Je rentre enfin chez moi et vous retrouve avec bonheur", a-t-il déclaré en ouverture de son discours.

Ce ton enthousiaste ne doit néanmoins pas faire perdre de vue la raison du départ du Maroc – aussi longtemps condition à son retour – le statut de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), proclamée par le Front Polisario au Sahara occidental. Le Maroc avait quitté l’organisation à l’entrée de ce territoire qu’il considère comme sien. La RASD bénéficie du soutien de l’Algérie. Le Maroc devrait désormais œuvrer depuis l’intérieur de l’UA pour obtenir le départ de l’état sécessionniste.

Noter
0