Connexion

Le principal parti indépendantiste catalan rattrapé par une affaire de corruption

Le parti des ex-présidents nationalistes de la Catalogne Carles Puigdemont et Artur Mas s'était financé illégalement.

Un tribunal de Barcelone a estimé que le CDC (Convergence démocratique de Catalogne), ancien nom du parti indépendantiste PDeCAT (Parti démocrate européen catalan), est parvenu à se financer illégalement par le biais de Ferrovial. Cette entreprise de transports aurait versé au moins 6,6 millions d’euros au parti "en échange de l’attribution garantie d’un certain montant de travaux publics".

Les commissions transitaient par le Palais de la musique, prestigieuse institution culturelle de Barcelone, dont les dirigeants sont condamnés à une peine de prison pour avoir détourné 23 millions d'euros entre 2000 et 2009. Selon la cour l’entreprise et le parti avaient négocié une commission de 4 % sur le total des marchés publics ainsi obtenus, qui serait redistribuée au parti (2,5 %) et aux deux anciens dirigeants du Palais de la musique.

L'ancien président catalan Artur Mas (2010-2016), figure du mouvement indépendantiste, a annoncé mardi sa démission de la présidence du parti. "J'ai fait un autre pas de côt" a-t-il déclaré – une justification déjà employée deux ans, alors pour renoncer à la présidence catalane en faveur de M. Puigdemont.

Noter
0