Connexion

Les accord EU – Mercosur stagnent à leur tour

Alors que Bruxelles vise un accord avec le Mercosur d’ici à la fin du mois de mars, le projet se heurte à la réticence de certains états membres.

Les négociations sur un éventuel accord de libre-échange entre l'Union européenne et les pays du Mercosur (Brésil, Argentine, Paraguay et Uruguay) patinent. Après le Tafta avec les Etats-Unis (toujours en cours de négociations) et le Ceta avec le Canada (partiellement appliqué), c’est un nouvel accord qui prévoit de faciliter l'exportation de produits en provenance du Mercosur sur le marché unique connait des jours difficiles à la capitale européenne.

Cet échange "bœuf contre voitures" ne passe pas auprès des agriculteurs de plusieurs états membres, dont la France. Ces derniers manifestent dans plusieurs régions de France, depuis plusieurs semaines, et ont profité du Salon de l'agriculture, samedi 24 février, pour interpeller le président français Emmanuel Macron. Leurs peurs se cristallisent autour des importations de viande de bœuf – pour eux, elle constituerait à la fois une concurrence déloyale et un risque sanitaire.

Créé en 1991, le Mercosur prévoit la libre circulation des biens, des services et des personnes entre ses Etats membres. L’accord n’a toutefois pas instauré de monnaie commune.

Noter
0