Connexion

Les libéraux de Mark Rutte en tête des législatives aux Pays-Bas

À l'issue des législatives aux Pays-Bas, le parti du premier ministre sortant arrive en tête, avec 32 sièges. Ce scrutin ne sera finalement pas soldé par le raz de marée du parti du populiste anti-islam PVV annoncé.

Selon les dernières estimations, le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte (VVD) arrive confortablement en tête des législatives, avec 32 sièges sur les 150 de l’assemblée batave. Une perte de 9 sièges, certes, par rapport aux élections de 2012, mais une nette avance sur les autres partis.

"Après le Brexit et après les élections aux Etats-Unis, les Pays-Bas ont dit stop au populisme de mauvais aloi", s’est félicité M. Rutte. Le vote était en effet attendu comme un baromètre de la montée du populisme en Europe, à moins de quarante jours du scrutin présidentiel en France.

Le président du parti d'extrême droite PVV, Geert Wilders, qui obtiendrait 19 sièges, n’a pas effectué la percée qu’il escomptait. Son leader s'est dit prêt jeudi à participer à une coalition gouvernementale, bien que l'ensemble des autres partis aient exclu une telle collaboration.

Le grand gagnant de la soirée est, en fin de compte, le jeune Jesse Klaver du parti GroenLinks (GL), surnommé le "Trudeau néerlandais". Son parti augmente fortement son nombre de sièges, passant de 4 à 16. Le scrutin a été marqué par une participation massive : 77,6 % des 12,9 millions d’électeurs se sont rendus aux urnes, selon les derniers chiffres publiés.

Noter
0