Connexion

L’Espagne va taxer les banques pour financer les retraites

Mardi, Pedro Sanchez a annoncé la création de ce nouvel impôt spécifiquement destiné à financer les retraites visant les banques du pays.

Le chef du nouveau gouvernement socialiste Pedro Sanchez a annoncé mardi la création d’un nouvel impôt visant à combler le déficit de la Sécurité sociale, dans le rouge en Espagne (27,4 milliards d'euros). En 2017, les conservateurs avaient concédé un prêt de 10 milliards d'euros à la Sécurité sociale pour que celle-ci puisse payer les retraites aux intéressés.

"Nous mettrons en place un impôt sur le secteur financier avec pour objectif de compléter les cotisations à la Sécurité sociale et de contribuer à soutenir le système public de retraites et la dignité des pensions de nos anciens" a-t-il fait savoir aux élus espagnols. Cette anonce est sa réponse ax manifestations massives qui avaient fragilisé le gouvernement Rajoy.

Le problème des retraites est "le défi le plus important" pour l'Espagne, avec ceux de l'emploi et de la Catalogne, d’après M. Sanchez. Ce dernier a rappelé qu’ "en dix ans, il y a eu 25% de naissances en moins dans [le] pays". En conséquence, le poids des retraites dans le budget de l’Etat est passé de 21,6% à 29% en dix ans.

Noter
0