Connexion

LETTRE OUVERTE A LAURENT FABIUS

Plusieurs ONG se mobilisent contre l’extradition vers la Russie d’un militant des droits de l'homme franco-russe, arrêté en Bulgarie cet été

Noter
0

Les militants pour les libertés et les droits humains en Russie sont fréquemment victimes d’accusations infondées, de procès inéquitables, de condamnations arbitraires, et de mauvais traitements en détention. Ces faits sont source d’inquiétude pour les organisations de défense de droits humains et la communauté internationale.

Nicolay Koblyakov est un citoyen français et russe. Résidant en France, il a été arrêté en Bulgarie le 29 juillet 2014 lors d’un voyage, et s’y trouve toujours. Membre de l’association Russie-Libertés, qui se bat pour les droits humains et libertés en Russie, il risque à tout moment l’extradition vers la Russie où il pourrait subir un procès inéquitable et des mauvais traitements en détention.

Son arrestation en Bulgarie reposait sur une demande d’extradition adressée par la Russie. A ce jour, les motifs de cette demande d’extradition restent flous. Toutefois, quel qu’en soit le motif, son activité militante conduit à un risque majeur pour lui en cas d’extradition vers la Russie.

La conformité de son traitement en Russie n’étant pas garantie au regard des exigences de la Convention européenne des droits de l’homme, et la France ayant l’obligation de protéger ses ressortissants en vertu de la Convention des Nations unies contre la torture, nous vous demandons, comme 23 000 personnes qui ont signé une pétition de soutien, d’empêcher par tous les moyens diplomatiques possibles son extradition.

Très cordialement,

Geneviève Garrigos, présidente d'Amnesty International France ; Francois Picart, président de l’ACAT ; Alexis Prokopiev, président de Russie-Libertés ; Pierre Tartakowsky, président de la Ligue des droits de l’Homme

 

Noter
0