Connexion

Une amende historique pour Google

La Commission européenne a infligé mardi une amende de 2,42 milliards d'euros à Google pour abus de position dominante. La multinationale américaine est accusée d’avoir favorisé son comparateur de prix "Google Shopping".
 

Google va devoir débourser 2,42 milliards d'euros d'amende pour "abus de position dominante". C’est ce dont vient de convenir la Commission Européenne, qui reproche au géant américain d'avoir favorisé son propre service de comparaison de prix, Google Shopping, au détriment de ses concurrents.

"Google a abusé de sa position dominante sur le marché des moteurs de recherche en favorisant son propre service de comparaison de prix dans ses résultats de recherche et en rétrogradant ceux de ses concurrents", d’après la Commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager.

"L'amende a été calculée sur la base de la valeur des recettes que Google réalise grâce à son service de comparaison de prix dans 13 pays européens" où "Google Shopping" est déployé, a précisé la Commission européenne.

L’exécutif européen demande à Google de mettre fin à ces pratiques jugées anti-concurrentielles dans les 90 jours, "sans quoi elle sera soumise à des astreintes pouvant atteindre 5% du chiffre d'affaires moyen réalisé quotidiennement au niveau mondial par Alphabet, la société mère de Google".

L'amende la plus importante prononcée par Bruxelles jusqu’alors était de 1,06 milliard d'euros, en 2009, contre le géant américain des puces informatiques Intel. Google risque maintenant de se voir rattraper par le régulateur sur d’autres de ses services : Maps, Images, Voyages Etc...

Informations pratiques
Noter
0