Connexion

Nouvelle grève générale en Argentine

Ce lundi, l’Argentine était paralysée par une grève générale contre la politique économique d’austérité du gouvernement – la troisième – alors que la crise économique semble s’accentuer.

Ce lundi, l’Argentine s’est arrêtée dans le cadre d’une grève générale de 24 heures, à l'appel des principaux syndicats. Les écoles étaient fermées, les trains et le trafic paralysés. Les argentins protestent contre la politique économique du gouvernement du président Mauricio Macri, notamment influencée par l’accord signé avec le Fonds monétaire international (FMI).

Sa politique rigoriste tente d’enliser le ralentissement de l'économie nationale et une inflation galopante – à de plus de 20 % - qui affecte le pouvoir d'achat des argentins. Marci a, depuis son arrivée au pouvoir en 2015, coupé dans les aides sociales, notamment les subventions aux services d’électricité, de gaz et d’eau, dans le but de parvenir à l’équilibre budgétaire en 2020.

Selon le dirigeant de la Confédération générale des travailleurs (CGT, principale centrale syndicale), Juan Carlos Schmid, il s’agit du mouvement social "le plus important des huit dernières années". Les syndicats demandent la réouverture des négociations paritaires afin de prendre en compte le nouveau contexte économique – le peso a perdu environ 30 % de sa valeur.

Noter
0