Connexion

Parcoursup : un fiasco qui dure

Environ 89 000 lycéens bacheliers n’ont pas encore obtenu de proposition de formation sur la plateforme d’orientation en fin de semaine dernière.

Cet été, l’attente sur la plate-forme Parcoursup qui a remplacé Admission post bac (APB), est au cœur de la polémique. Un inscrit sur huit n’a toujours pas reçu la moindre proposition de formation. Depuis l’ouverture de la procédure le 22 mai, seule une grosse moitié des 812 000 candidats ont trouvé une formation qui leur convienne réellement. L’année dernière, à la même époque, 87 000 candidats étaient en liste d’attente.

"On constate qu’il y a une énorme insatisfaction autour de Parcoursup et beaucoup d’incertitudes, poursuit Lila Le Bâs, présidente de l’Unef. C’est très anxiogène alors que l’on est le 17 juillet".

En attendant, le ministère de l’Enseignement supérieur mettra en place une aide financière de 200 à 1 000 euros "cumulable avec une bourse sur critères sociaux, une allocation annuelle, une aide ponctuelle, une aide à la mobilité internationale ou une aide au mérite" pour les jeunes ayant accepté une place dans une formation loin de chez eux.

Parcoursup continuera jusqu’à sa clôture le 5 septembre de livrer des places "au fil de l’eau", et des places seront susceptibles de se libérer d’ici là. Une phase complémentaire ouverte jusqu’au 20 septembre permettra de formuler de nouveaux vœux dans les formations disposant encore de places.

Noter
0