Connexion

Perquisitions dans des locaux diplomatiques russes aux Etats-Unis

Moscou a fait connaître son mécontentement après la perquisition de trois de ses locaux diplomatiques aux Etats-Unis.

Nouveau sujet de discorde entre Washington et Moscou. La police américaine a mené samedi des perquisitions dans les locaux de la mission commerciale russe à Washington, dont les Etats-Unis ont aussi ordonné la fermeture – une initiative qui n’a pas manqué de courroucer Moscou. "Nous appelons les autorités américaines à se reprendre et à rendre immédiatement les propriétés diplomatiques russes, faute de quoi les États-Unis porteront l’entière responsabilité de la détérioration continue des relations", a réagi le ministère des Affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov.

La Russie considère comme "illégitimes" les perquisitions de ses bâtiments diplomatiques en l’absence de représentants officiels de l’Etat russe. Aussi, Moscou "se réserve le droit de prendre des mesures de représailles sur la base de la réciprocit", selon une source diplomatique. Ces décentes sont une riposte à la réduction de 755 diplomates américains et employés, russes ou américains en poste en Russie, ordonnée fin juillet par le président russe Vladimir Poutine. Lui-même réagissait à de nouvelles sanctions économiques imposées par Washington en réaction à l’ingérence russe dans la présidentielle américaine.

Noter
0