Connexion

+Politique

Dans l'actu

EXTRAITS DE «BERNARD TAPIE, MARINE LE PEN, LA FRANCE ET MOI»

Crise économique, identitaire, politique: panique à bord du navire France?

« Nous nous acheminons lentement mais sûrement vers l’implosion » - Photo : Rémi Noyon/Flickr cc.

Selon André Bercoff « la question n'est plus de savoir si la France va imploser : mais comment et quand cette...

Entre réforme et révolution, offre et demande, marché et Etat, tous prétendent avoir le remède miracle, mais répugnent à en faire la pédagogie et surtout à l'appliquer : réélection oblige. Le choc des civilisations, des identités, des cultures, trop longtemps refoulé par le politiquement correct, fait un retour fracassant dans les villes de...

BATAILLE PARLEMENTAIRE

Budget 2015: ce que les députés vont tenter d'amender

Même s'il ne prévoit pas de nouvelles hausses d'impôts, le projet de loi de finances (PLF) pour 2015 ne fait pas l...

Le projet de budget 2015 est discuté depuis le 14 octobre (Photo: Shutterstock.com)Le marathon parlementaire sur le budget 2015 a débuté mardi 14 octobre à l'Assemblée nationale. Au menu : des économies, un geste d'apaisement fiscal et un déficit public plus élevé que prévu, à 4,3% du PIB – bien loin des engagements pris par le gouvernement...

SUR UN PLATEAU

Gérard Larcher remporte la primaire UMP pour la présidence du Sénat

Mardi 30 septembre 2014 – Comme il y a six ans, Gérard Larcher est élu au 1er tour avec 80 voix - contre 56 à Jean-Pierre raffarin et 7 voix à Philippe Marini. Il représentera l'UMP mercredi 1er octobre et devrait retrouver la présidence du Sénat.Gérard Larcher, Jean-Pierre Raffarin et Philippe Marini s’affrontaient les suffrages de leurs 142 collègues sénateurs du groupe UMP au Sénat. Enjeu : la nomination comme candidat de l’UMP à la présidence du Sénat et la quasi-certitude d’occuper le « Plateau » - nom de...

ÉLECTIONS

Sénatoriales 2014: le Sénat bascule à droite, le FN gagne deux sièges

Le Sénat était renouvelé de moitié dimanche 28 septembre. Quelque 87.000 grands électeurs, pour l'essentiel des élus locaux, étaient appelés à désigner 179 sénateurs - sur les 348 que compte la Haute Assemblée. A 17h30, avec un gain net de 15 à 20 sièges, la droite - UMP et UDI - redevient majoritaireLa gauche perd la Haute AssembléeTroisième défaite électorale pour le pouvoir socialiste en moins de six mois, elle était attendue.Depuis 2011, la gauche comptait 7 sièges de majorité et celle-ci n'avait cessé de s...

SÉNATORIALES J+1

Présidence du Sénat: les candidats face à Gérard Larcher

C’est sans grande surprise que le Sénat a (re)basculé à droite dimanche 28 septembre 2014. Sans grande surprise car, depuis la déroute des socialistes aux élections municipales – une déroute confirmée aux élections européennes -, chacun imaginait bien que les « grands électeurs » - pour l’essentiel des maires et représentants des conseils municipaux – seraient peu enclins à sauver la faible majorité de gauche à la Haute Assemblée.Désormais, c’est une autre échéance qui agite les couloirs du Palais du Luxembourg…...

SUR UN PLATEAU

Présidence du Sénat: Raffarin, Larcher ou Marini... Scrutin incertain à l'UMP

« Monsieur, le Président » en route vers le « Plateau » (crédit: Sénat)

Mardi 30 septembre 2014 – A un train de sénateur… C’est aux termes d’un déjeuner « républicain » que les 145 sénateurs UMP passeront aux choses sérieuses, à la chose sérieuse de ce surlendemain de victoire électorale, la désignation de leur « champion » pour l’élection au « Plateau », la présidence du Sénat.A partir de 15 heures, les sénateurs UMP écouteront successivement les trois candidats – Gérard Larcher, Jean-Pierre Raffarin et Philippe Marini - qui disposeront chacun, en l’absence des deux autres, de 12...

«A tous ceux qui ne se résignent pas à la débâcle qui vient»

Laurent Mauduit de Mediapart «se paie» Cambadélis... et analyse le marasme dans lequel la France est enlisée

Entre vote de confiance à l’Assemblée nationale et conférence de presse à l’Elysée, notre confrère Laurent Mauduit, co-fondateur de Mediapart, publie A tous ceux qui ne se résignent pas à la débâcle qui vient (Editions Don Quichotte, le 18 septembre ), un essai qui analyse la situation sans précédent, à laquelle la France se trouve confrontée depuis l’élection de François Hollande, envisage les défis inédits à venir et jette un nouveau regard sur certains des principaux dirigeants socialistes.Cet essai est aussi...  Lire l'article »

PROPOSITIONS PATRONALES

Jours fériés, 35 heures: le «ballon d’essai» du Medef vu de l'étranger

Afin de créer « un million d’emplois » et de limiter les différents freins à la croissance, le Medef a lancé un grand...

(Crédit photo: Marcin Balcerzak / Shutterstock.com)Alors que la semaine s’annonce cruciale pour François Hollande et Manuel Valls, entre le vote de confiance à l’Assemblée mardi et la conférence de presse semestrielle du président jeudi, le syndicat des patrons a décidé de reporter la présentation de ses mesures pour « stimuler l’emploi » en...  Lire l'article »

«MONTEBOURG - MOI, PRÉSIDENT...», VALENTIN SPITZ

Le jour où Arnaud Montebourg a failli démissionner

Mais jusqu'où montera Montebourg ? Avocat et député à 35 ans, ministre à 50, ce poids lourd du gouvernement Valls I a...

L'ex-ministre de l'Économie Arnaud Montebourg (Photo: Shutterstock.com)Qui est vraiment ce boutefeu, que certains jugent arrogant ? Une rock star de gauche en mal de reconnaissance ? Un embrocheur de moulins à vent ? Un adversaire sans foi ni loi, adepte de la «diffamation positive» ? Un nouveau Chevènement, imprévisible et entêté ? Ou au...

«MONTEBOURG - MOI, PRÉSIDENT...», VALENTIN SPITZ

Montebourg/Pulvar: «La pression médiatique a flingué leur histoire»

L'ex-ministre de l'Économie Arnaud Montebourg (Photo: Flickr/Parti socialiste/Philippe Grangeaud)

Mais jusqu'où montera Montebourg ? Avocat et député à 35 ans, ministre à 50, ce poids lourd du gouvernement Valls I a...

Qui est vraiment ce boutefeu, que certains jugent arrogant ? Une rock star de gauche en mal de reconnaissance ? Un embrocheur de moulins à vent ? Un adversaire sans foi ni loi, adepte de la «diffamation positive» ? Un nouveau Chevènement, imprévisible et entêté ? Ou au contraire un homme courageux, prêt à se sacrifier pour ses idées, quitte à...

Pages

Subscribe to RSS - + Politique