Connexion

PSA s’offre Opel

PSA et General Motors ont officialisé l’acquisition de la firme allemande Opel pour 2,2 milliards d’euros. Ils deviennent ainsi le numéro deux en Europe.

"Aujourd'hui, nous avons signé l'accord chapeau du rapprochement entre le groupe PSA et Opel-Vauxhall, début d'une belle aventure humaine" a sobrement écrit e patron de Peugeot-Citroën sur Twitter ce lundi. "La valeur de transaction pour PSA, y compris Opel/Vauxhall et 50% des activités européennes de GM Financial [General Motors ancien propriétaire de la marque Opel], sera de 1,8 milliard d'euros".

 

Ainsi, le premier constructeur américain jette l’éponge en Europe, après une présence de quatre-vingt-huit ans. Et il lâche son emprise pour bien moins que les deux milliards escomptés par les analystes financiers. En additionnant les 17 milliards de chiffre d'affaire d'Opel aux 54 milliards de PSA, Carlos Tavares se retouvera donc à la tête d'un ensemble dont l'activité dépasse 70 milliards d'euros.

 

Pour François Roudier, porte-parole du comité des constructeurs français automobiles, ce rachat est une bonne chose : "Le groupe PSA qui était assez franco-français prend une dimension internationale avec l'Europe, sachant que le groupe a un actionnaire chinois. Il y a une volonté de monter vers le sommets". Cette opération fait de la marque au lion, qu’on disait dans le tourment du fait de la crise européenne, le nouveau numéro 2 européen, derrière Volkswagen.

Noter
0