Connexion

Pyongyang prête à discuter de dénucléarisation

La Corée du Nord a informé pour la première fois les Etats-Unis qu'elle était prête à discuter de la dénucléarisation de la péninsule coréenne lors de la possible rencontre entre Donald Trump et Kim Jong-un.

Un nouveau cap dans la détente ? La Corée du Nord a confirmé directement auprès des Etats-Unis qu’elle était prête à négocier sur la question du nucléaire lors de la prochaine rencontre entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, prévue pour le mois de mai. "Les Etats-Unis ont confirmé que Kim Jong-un était prêt à discuter de la dénucléarisation de la péninsule coréenne", a confirmé un responsable de l’administration de Donald Trump.

Il n’est cependant pas clair ce que Pyongyang entend par "dénucléarisation de la péninsule". De son côté, Washington demande l'abandon du programme nucléaire militaire nord-coréen. Kim Jong-il, le père de l’actuel dirigeant nord-coréen, avait conditionné son abandon des recherches nucléaires au retrait troupes américaines de Corée du Sud – quelque 28.500 soldats. S’il y a eu des tentatives de rapprochement, les deux pays, n'ont plus de relations diplomatiques depuis la signature de l'armistice de la guerre de Corée en 1953.

Noter
0