Connexion

SUCCESSION QATARIE

L'émir du Qatar cède sa place à son fils Tamim ben Hamad Al-Thani

Le Qatar s’y était préparé depuis de nombreuses années, l’heure est désormais à la transition. A la suite d’une réunion de la famille régnante, l’émir Hamad ben Khalifa Al-Thani vient de céder sa place à son fils, Tamim ben Hamad Al-Thani. A 33 ans, celui-ci devient le chef d’Etat de la petite - mais richissime - pétromonarchie.

C’est désormais officiel. Lundi 24 juin, la chaîne panarabe Al-Jazeera a annoncé que l’émir du Qatar, cheikh Hamad ben Khalifa Al-Thani venait d’informer la famille régnante de sa décision de confier le pouvoir à son fils.

Une transition en douceur

L’émir "s’est réuni avec la famille régnante et les notables et les a informés de sa décision de remettre le pouvoir au prince héritier, cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani

L’émir Hamad ben Khalifa Al-Thani se préparait depuis 2003 à transférer le pouvoir à son fils, marquant ainsi une rupture avec la tradition des monarques arabes, qui restent généralement au pouvoir jusqu’à leur mort ou, à l’instar de l’actuel émir, préfèrent renverser le dirigeant en place – le cheikh Hamad ben Khalifa Al-Thani avait écarté son propre père après un coup d’État en 1995.

Patron du PSG

Né le 3 juin 1980 à Doha, le nouvel émir du Qatar Tamim ben Hamad Al-Thani est devenu prince héritier en août 2003 après que son frère aîné, cheikh Jassim, a renoncé à la succession. Le fils de l’émir s’est formé au Royaume-Uni, à la célèbre Académie militaire britannique de Sadhurst – où sont également passés Abdallah II de Jordanie et les princes William et Harry. Il reçoit son diplôme en 1998.

Président du conseil d’administration du QIA (Qatar Investment Authority, le Fonds souverain du Qatar), membre du Comité international olympique depuis 2002, président du Comité national olympique qatari, commandant en chef adjoint des forces armées du Qatar, patron du Paris-Saint-Germain… La liste de ses fonctions est longue.

Père de six enfants – trois filles et trois garçons – nés de ses deux femmes, la cheikha Jawahir et la cheikha Anoud, le jeune Tamim parle couramment l'anglais et maîtrise le français et l'allemand, et se prépare depuis quelques années déjà à succéder à son père à la tête du Qatar.

Prêt depuis une dizaine d’années

L’héritage de son père est désormais entre les mains de Tamim ben Hamad Al-Thani. A 33 ans, l’homme qui a déjà pris de nombreuses responsabilités dans divers secteurs du pays est désormais prêt à reprendre la tête du Qatar.

"Cela fait une dizaine d’années qu’il est prêt, qu’il sait qu’il va être émir, et quelques années qu’il est monté en puissance et qu’il s’y prépare sérieusement", explique ainsi Mehdi Lazar, géographe et spécialiste du Qatar.

Noter
5