Connexion

RDC : recrudescence des violences au Kasaï

Les violences armées conflit entre les adeptes du chef coutumier Kamuina Nsapu et les forces de sécurité dans le Grand Kasaï, en RDC, ont atteint un niveau sans précédent.

Depuis une dizaine de mois, la situation a progressivement glissé vers le chaos au Grand Kasaï. Depuis la mort du chef coutumier Kamwina Nsapu en aout 2016, opposant déclaré au président de la République, Joseph Kabila, une vague de massacres a enflammé la région. Aujourd’hui, des groupes armés profitent de ces violences pour rançonner les populations

L’ONU a augmenté la pression sur le régime congolais, dont la violence affichée dans ses répressions fait craindre la commission de crimes contre l’humanité à grande échelle. Le 29 mai 2017, l’Union Européenne adopte des sanctions contre neuf personnalités congolaises accusées de jouer un rôle dans ces violences tribales et ce règne par la peur.

Ce qui a mis le feu aux poudres pour la communauté est la mort de deux observateurs de l’ONU – bien que les exactions régatent largement ces faits. Le Conseil des droits de l’homme de l’ONU doit se prononcer sur la mise en place d’une commission d’enquête indépendante pour enquêter sur les crimes commis dans la région.

Noter
0