Connexion

Revirement de Donald Tump sur l’OTAN

Le président américain, très critique durant la campagne et le début de son mandant à l’égard de l’OTAN, a changé son fusil d’épaule.

Alors qu'il donnait ce mercredi une conférence de presse, le président Donald Trump est revenu sur ses critiques à l’encontre de l’Organisation de Traité Atlantique Nord (OTAN). Pour rappel, ce dernier l’avait estimée "obsolète" et "une priorité de seconde zone" pour les Etats-Unis. Si bien qu’il était vu comme anti-atlantiste et pro-russe.

Aujourd'hui, le président américain a changé d'avis : il a loué au contraire une organisation qui est un "rempart pour la paix internationale et la sécurit". "Ce serait merveilleux, comme on en discutait il y a un instant, si l'Otan et notre pays pouvaient s'entendre avec la Russie. A l'heure actuelle, nous ne nous entendons pas du tout avec la Russie", a-t-il poursuivi pour expliquer ce revirement.

Ce virage suit un autre changement majeur : le bombardement américain d’un aéroport syrien, suspecté d’avoir été le lieu du lancement d’une attaque chimique contre la population syrienne.

Il a toutefois répété que les alliés européens devaient augmenter leurs dépenses de défense – selon l’accord, elles devraient atteindre au moins 2% de leur produit intérieur brut.

Noter
0