Connexion

Trump claque la porte de l’Unesco

L'administration Trump vient d'annoncer le retrait des États-Unis de l'Organisation des Nations unies. Cette décision s'inscrit dans une série de mesures hostiles au multilatéralisme.

Donald Trump poursuit son entreprise de désengagement des Etats-Unis à l’international, avec l’annonce ce weekend d’un retrait imminent de sa participation à l’Unesco (l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture). Motifs de la rupture ? "Les inquiétudes des Etats-Unis concernant l'accumulation des arriérés à l'Unesco, la nécessité d'une réforme en profondeur de l'organisation, et ses partis pris anti-israéliens persistants" d’après la présidence américaine.

De fait, Washington avait déjà suspendu ses financements à l'institution onusienne depuis sa reconnaissance de la Palestine en 2011. C’est donc le troisième motif – l'admission des Palestiniens à l'Unesco – qu’il faut retenir. Par ailleurs, le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a donné pour instruction de "préparer le retrait" de son pays dans les 24h qui ont suivi cette annonce.

Pour rappel ; les Etats-Unis ont toujours eu une relation houleuse avec l’organisme international – notamment lors de la guerre froide. Leur retour au sein de l'Unesco date seulement de 2003. Depuis la suspension des financements, les Etats-Unis continuaient toutefois à siéger au Conseil exécutif de l'Unesco. Ce ne sera plus le cas dès 2019.

Noter
0