Connexion

POINT MORT

Ukraine: démission du Premier ministre et nouvelle crise politique

La démission du Premier ministre plonge encore un peu plus la vie politique ukrainienne dans le chaos. Avec le conflit actuel contre les prorusses, il y a peu de chances pour voir une amélioration prochainement.

L'Ukraine vit dans une éternelle crise politique et rien ne semble pouvoir l'arranger. Crédit : Shutterstock

Depuis son indépendance de l’Union soviétique en 1991, l’Ukraine lutte pour atteindre un semblant de stabilité dans sa vie politique. Malgré la destitution de l’ancien président Viktor Ianoukovytch en février 2014 après des mois d’émeutes, le pays reste plongé dans un chaos qui semble inextricable.

"Inacceptable"

Le nouveau président élu en mai dernier, Petro Porochenko, fait désormais face à une nouvelle crise. La démission de son Premier ministre Arseni Iatseniouk vient s’ajouter à la longue liste des problèmes auxquels il doit faire face, comme l’insurrection prorusse dans l’est et le crash du MH17 de la Malaysia Airlines. Par sa décision, Iatseniouk montre une nouvelle fois à quel point les dirigeants ont du mal à s’entendre sur la politique à mener.

La coalition gouvernementale au Parlement qui a été dissoute jeudi 24 juillet remet en question toutes les décisions prises jusqu’à présent. Dans un discours aux députés repris par l’AFP, Iatseniouk a critiqué la politique actuelle qui ne résout aucun problème, notamment budgétaire : "Avec quoi payer demain les salaires ? (…) Qui votera des lois impopulaires ayant en tête les élections", a-t-il fustigé.

Il a également accusé le pouvoir actuel d’avoir une stratégie électoraliste qui n’aide pas au redressement de l’Ukraine: "Il est inacceptable d’échanger le sort du pays contre des intérêts politiques étroits. C’est un crime moral et politique", a dit le désormais ancien Premier ministre.

Impopularité

Mais le fond du problème réside surtout dans l’impopularité de cette coalition qui a failli à convaincre les Ukrainiens. Le président Porochenko avait promis lors de son élection à la tête du pays la tenue de législatives anticipées qui devraient avoir lieu dans quelques mois, ce qui permettra au nouveau gouvernement de pouvoir agir avec plus de légitimité. Pour le moment, l’Ukraine se trouve dans une impasse à tous les niveaux.

La ville de Donetsk est toujours contrôlée par les séparatistes prorusses tout comme une grande partie de l’est du pays, et il semblerait que le gouvernement ukrainien n’ait aucune influence dans l’enquête sur le vol MH17 de la Malaysia Airlines.

Le nouveau gouvernement qui sera formé à l’issue des élections législatives aura une lourde pression sur ses épaules pour redresser le pays.

Noter
5