Connexion

Une tentative de rébellion dans l'armée au Venezuela

Une attaque contre une base militaire, survenue dimanche dans des conditions confuses, le doute planait sur la loyauté de l'armée vénézuélienne.

Toujours plongé dans une crise politique majeure, le Venezuela est, semble-t-il, passé au bord du coup d’état militaire. Selon les autorités, un groupe de militaires aurait pris d'assaut à l'aube ce dimanche 6 août, la caserne miliaire de Valencia, à l'ouest de Caracas, appelant au soulèvement contre le pouvoir en place. Très vite, des habitants ont pris parti pour les dissidents et ont monté des barricades.

Deux assaillants ont été tués et 8 capturés (un officier et des civils) – des "terroristes", a déclaré le président Nicolas Maduro à la télévision d'Etat. Selon le ministre de la Défense, les prisonniers ont avoué avoir été recrutés "par des militants de l'extrême droite vénézuélienne en contact avec des gouvernements étrangers".

Une vidéo postée sur internet a accompagné cette tentative. On y voit une douzaine d'hommes vêtus d'uniformes militaires, dont un ancien capitaine de la Garde nationale, qui dit "exiger la formation immédiate d'un gouvernement de transition". "Ce n'est pas un coup d'Etat", ajoute-t-il, "il s'agit d'une action civique et militaire pour rétablir l'ordre constitutionnel", explique-t-il.

Noter
0