Connexion

Venezuela : tentative d’attentat contre le président Nicolas Maduro

Nicolas Maduro a déclaré avoir échappé à une « tentative d'assassinat » fomentée par le président colombien Juan Manuel Santos et les Etats-Unis. Les intéressés démentent.

Le président du Venezuela Nicolas Maduro affirme avoir été la cible, samedi 4 août en fin d’après-midi, d’un attentat. Il aurait été visé par plusieurs drones chargés explosifs. L’assassinat manqué aurait coûté la vie à quelques 7 militaires vénézuélien. Un groupe pratiquement inconnu, Los Soldados de Franela ("les soldats en tee-shirt"), a revendiqué l’attentat, sans donner de contexte ou de revendication pour justifier cette attaque.

D’après le ministre de l'Intérieur et de la Justice Nestor Reverol, l'"attentat" supposé contre le chef de l'Etat a été commis avec deux drones chargés chacun avec un kilo de C4. Le premier a survolé la tribune présidentielle, mais a été perturbé par un système de brouillage et est allé exploser "hors du périmètre" et l’autre a heurté un bâtiment voisin. Six personnes ont été arrêtées depuis samedi, soupçonnées d’avoir participé à l’attaque.

"Tout indique que l’ultradroite vénézuélienne, alliée de l’ultradroite colombienne, est responsable de cet attentat et que Juan Manuel Santos est derrière", a commenté le chef d’état. Bogota a réagi avec fermeté aux propos de Nicolas Maduro, qualifiés "d’absurdes et de sans fondements". "Je peux dire catégoriquement qu'il n'y a eu absolument aucune participation du gouvernement américain là-dedans", a quant à lui déclaré John Bolton, le conseiller à la sécurité américain.

Noter
0