Connexion

David Hallyday à France Télévisions : le drôle de "caprice" de Nicolas Sarkozy

Il y a plus d'un quinquennat que Nicolas Sarkozy a quitté l'Elysée et pourtant son passage au Palais continue à faire parler. L'une des missions qu'il s'est données en arrivant aux commandes du pays est pour le moins cocasse... offrir une émission de télé à David Hallyday. C'est ce que révèle la journaliste Béatrice Houchard dans son livre "Le fait du prince" publié chez Calmann-Lévy où elle dresse la liste des caprices des présidents de la Ve République. Et ceux de Nicolas Sarkozy sont audiovisuels. Il tente de placer à France Télé ses amis Patrick Sabatier, les frères Bogdanov, mais aussi le fils de Johnny Hallyday. "Il télé­pho­nait deux fois par semaine", raconte l'ancien directeur général de France Télévisions Patrice Duha­mel dans l'ouvrage dont Le Point publie les bonnes feuilles. "Pendant deux ou trois mois, il appelle donc deux fois par semaine (voir plus) Patrice Duha­mel pour reve­nir à la charge", peut-on lire dans un extrait révélé par Le Point. "Faites quelque chose. Il ne me parle que de ça, car Johnny ne le prend plus au télé­phone", aurait déclaré à l'époque l'ancien secrétaire général Claude Guéant. En vain. David Hallyday ne présentera pas d'émission sur France Télé. Seul son associé Cyril Viguier aura cet honneur en 2011 sur France 3.

Noter
0