Connexion

"Liberté d'importuner" : Anne Roumanoff tape du poing sur la table

Après la tribune signée par une centaine de femmes dans le journal Le Monde sur "la liberté d'importuner", Anne Roumanoff sort du silence. Dans le JDD de ce 14 janvier, l'humoriste prend la plume pour s'attaquer à ceux qu'elle accuse de "tout mélanger. Tout confondre. Tout caricaturer". L'artiste quinquagénaire évoque même, sans explicitement citer quiconque, les "provocations des grandes bourgeoises de Saint-Germain-des-Près". Surtout, Anne Roumanoff véhicule un message clair : "On peut aimer le saucisson et condamner les porcs. (...) La séduction n'empêche pas la subtilité, la virilité peut aller de pair avec une grande sensibilité, les hommes que nous aimons le savent bien", affirme la comédienne, qui relance ainsi un débat déjà brûlant.

Noter
0